top of page

Les tips de Job Sizer pour tes entretiens !

Tu es jeune avec de l’ambition et tu veux réussir tes entretiens mais le monde du recrutement te semble le parcours du combattant ? Tu as l’impression de perdre des vies comme dans Jumanji dès que tu as des refus ou qu’un entretien te fait peur ? Pas de panique, Job Sizer a quelques petits Tips à te partager pour être sûr de décrocher un emploi intéressant pour le boss potentiel qui sommeille en toi !


Les tips de Job Sizer pour tes entretiens !

D’abord, pas la peine de stresser… plus facile à dire qu’à faire, mon cher Watson ! Les entretiens, c’est comme aller en date : il faut que ça matche des deux côtés. Si tu as décroché un entretien, c’est que la moitié du process a déjà été fait de ta part, tu es sur la bonne voie. Il faut être relax, le sourire léger et que tu te dises qu’au pire, si c’est pas cette boîte ce sera une autre… une de perdue 10 de retrouvées, comme on dit. 


Ne te décourage pas, c’est déroutant les refus, les entreprises qui ne répondent jamais ou te laissent en vue, te ghostent après avoir envoyé un email automatique avec parfois le prénom mal orthographié ou encore celles qui annulent les entretiens à la dernière minute mais continuent de poster des offres d’emploi en disant qu’elles ont déjà trouvé quelqu’un… on connait. Si ça peut te rassurer, tout le monde passe par là avant de décrocher le graal, que ce soit pour un CDI ou un stage.


Ne base pas ta valeur en tant que (futur/e) employé/e sur le nombre de refus que tu reçois dans ta boîte mail saturée par les offres LinkedIn, JobTeaser ou Indeed. Une entreprise qui te dit non, ne veut pas forcément dire que l’entreprise ne veut pas de toi ou que ton profil ne l’intéresse pas…juste qu’elle a trouvé quelqu’un en attendant ou que sa stratégie d’embauche a changé en cours de route. Un jour ou l’autre tu tomberas sur la perle rare, qui sait… 


Essaie de bien mettre en valeur ton CV et ta lettre de motivation avec des titres de postes parlants et des descriptions simples, efficaces et parfois détaillées de tes précédentes missions pour que l’employeur reconnaisse des mots clés en lien avec le poste qui pourraient l’intéresser. Ne sois pas trop vague ni beaucoup trop dans le détail. Pense bien à montrer les cours que tu as suivis en lien avec le poste, parfois les recruteurs ne connaissent pas ton école et mieux vaut leur montrer que tu sais de quoi tu parles et que tu vaux le coup que de les laisser dans le flou ! 


Un entretien ça se prépare ! Dis-toi que ça va bien se passer, que le recruteur et toi êtes là pour voir si votre vibe, vos compétences et vos personnalités vont matcher. Pas besoin de frôler la perfection pour être embauché/e… même avec peu d’expérience si tu te montres motivé/e et convaincant/e : ça peut marcher ! 


Reste optimiste ! Voir le verre à moitié plein t’aidera à te focaliser sur le positif et les qualités que tu possèdes déjà et qui te feront sortir du lot. Ne te pense pas inintéressant/e, tu as toujours plus à offrir et tu es plus courageux/se que tu ne le penses ! Tant que la partie n’est pas finie, tu peux toujours lancer tes dés. Qui sait… l’employeur se reconnaîtra peut-être en toi à ton âge, en ta personnalité, ton énergie et ton savoir être. 


Ne juge pas le recruteur trop vite. Un recruteur très calme et qui peut sembler froid n’est pas signe que ton entretien est nul mais qu’il est peut-être concentré, introverti ou attentif. Beaucoup ne montrent pas leurs émotions pour tester les candidats ou par habitude professionnelle. 


Tout conseil d’un recruteur est bon à prendre. Même si le recruteur t’annonce qu’il ne continue pas avec toi car vous n’avez pas matché, note les conseils qu’il peut te donner pour réussir au prochain entretien. 


N’oublie surtout pas à rappeler les recruteurs pour en savoir plus sur ta candidature, si l’entreprise est toujours intéressée par ton profil, ce qui n’allait pas, ce que tu peux améliorer et par moment, certains peuvent revenir sur leur décision et te prendre car ils ont aimé ton obstination (PS : on ne parle pas ici de les harceler tous les jours bien sûr, mais un petit email, un texto ou un appel une fois ou deux ne font pas de mal). Ainsi, tu montres au recruteur que tu es mature : tu as une capacité de remise en question, tu es proactif/ve et motivé/e. 


On a d’autres conseils en stock donc si t’as envie de décrocher un entretien auprès d’entreprises ciblées ou d’en savoir plus, rejoins l’aventure Job Sizer.


A bientôt pour de nouvelles aventures dans la jungle du recrutement ! Jingle !


Mathilde


コメント


bottom of page